CEMHTI - Conditions Extrêmes et Matériaux : Haute Température et Irradiation
UPR3079 CNRS

Skip Navigation LinksHome > Instruments > Accelerators > Cyclotron
HyperLink

Cyclotron

contact :
thierry.sauvage@cnrs-orleans.fr  Thierry Sauvage  
Marie-France.Barthe@cnrs-orleans.fr  Marie France Barthe  

IONS Gamme d'énergie Intensité maxi cible
PROTONS 5 à 38 Mev 40 uA
DEUTONS 5 à 25 Mev 40 uA
ALPHAS 10 à 50 Mev 15uA
HELIONS 10 à 50 Mev 15uA

Le Cyclotron du CEMHTI est un instrument versatile exploité et maintenu par une équipe technique hautement califiée qui en fait un instrument unique en son genre avec une large gamme d'applications multidisciplinaires couvrant la physique du solide, l'étude de matériaux sous irradiation, le couplage irradiation et spectroscopie, l'étude de matériaux archéologiques ou la production d'isotopes pour la radio-thérapie ou l'imagerie. Il fait partie des moyens du réseau de plateformes EMIR (Etue de Matériaux sous Irradiation).

Radio-isotopes for preclinical and clinical applications - therapy and imaging

Au cours des ces dernières années les chercheurs, ingénieurs et techniciens du laboratoire ont développé et optimiqsé la production de radio-isotopes pour la thérapeutique et pour l'imagerienaus service de la rechercher pré-clinique et clinique au niveau national.

  • Production de 18F (since 2007)
  • Production de 64Cu (CuCl2) pour TAAM Orléans , INSERM Clermont-Ferrand et CEA/LNHB Saclay
  • Production de 11C et synthèse de 11CH3I – collaboration ICOA et TAAM Orléans (depuis 2008)
  • Production de 211At (ANR VECRIT) pour l'alpha-immunotherapies avec INSERM Nantes (2007-2011)
  • Production of 44Sc (ANR VECRIT 2007-2011) pour SUBATECH Nantes

Caractéristiques techniques

Le cyclotron d’ORLEANS est un cyclotron isochrone à énergie variable qui produit des faisceaux de grande intensité d’ions légers dans des gammes d’énergie moyennes. Il délivre environ 2000 heures de faisceaux par ans sur 4 voies de faisceau.

Historique

Le cyclotron a été construit de 1972 à 1974 par l’entreprise THOMSON-CSF, selon un cahier des charges établi par le CNRS. Sa mise au point a demandé deux années supplémentaires, et donc son fonctionnement en routine pour les expérimentateurs a commencé en 1976. De 1981 à 2007 il a fonctionné comme centre de neutronthérapie en association avec le Centre Hospitalier Régional d'Orléans. Il fait aujourd'hui partie du réseau EMIR rassemblant les moyens d'irradiation au niveau national.

The CEMHTI laboratory is equipped with a fairly unique variable energy Cyclotron. Its versatility and the very high degree of competences of associated technicians and scientists make it an extremely multidisciplinary machine and efficient instrument with applications in various fields (solid state physics, materials properties under irradiation, archeology, production of radionuclides…). The cyclotron is part of the national network EMIR (Etude des Matériaux sous Irradiation).

Radio-isotopes for preclinical and clinical applications - therapy and imaging

During the last years, the research and technical teams around the cyclotron have developed and optimized the production and delivery of innovative radionuclides for imaging and therapy serving preclinical and clinical research at the national level.

  • Production of 18F (since 2007)
  • Production of 64Cu (CuCl2) for TAAM Orléans , for INSERM Clermont-Ferrand and CEA/LNHB Saclay
  • Production of 11C and synthesis of 11CH3I – collaboration with ICOA and TAAM Orléans (since 2008)
  • Production of 211At isotope in ANR VECRIT for alpha-immunotherapy delivered to INSERM Nantes (2007-2011)
  • Production of 44Sc in ANR VECRIT (2007-2011) for SUBATECH Nantes

Technical specifications

The CEMHTI cyclotron is an isochronous instrument with variable energy that produces 2000 high intensity beam hours per year on 4 different beam lines.

History

The CEMHTI cyclotron has been built from 1972 to 1974 by THOMSON-CSF according specification by CNRS. It routinely provides high energy beams of ligth particles (neutrons, protons, deuterons, tritons and alpha) to users since 1976. From 1981 to 2007 it served as a centre for neutronthérapy jointly with the local hospital serving an international community. Today its capacities are made available to European networks (FP6, FP7) and to the national communitu in the EMIR network.