CEMHTI - Conditions Extrêmes et Matériaux : Haute Température et Irradiation
UPR3079 CNRS

Skip Navigation LinksHome > Instruments > Accelerators > Van de Graaff
HyperLink

access to irradiation installation
through the EMIR network


supported by Région Centre

DRRT Région Centre
Projet cofinancé par l'Union Européenne
L'Europe s'engage avec le Fonds Européen de développement régional.

Van de Graaff

contacts scientifiques :
thierry.sauvage@cnrs-orleans.fr  Thierry Sauvage  
blandine.courtois@cnrs-orleans.fr  Blandine Courtois  
contacts techniques :
olivier.wendling@cnrs-orleans.fr  Olivier Wendling  
aurelien.bellamy@cnrs-orleans.fr  Aurélien Bellamy  

L’accélérateur Van de Graaff du laboratoire du CEMHTI (CERI à l'époque) est arrivé sur le campus d'Orléans en 1986. Il appartenait initialement à l’IN2P3 qui s'en est séparé après 24 ans de fonctionnement. Depuis lors cette machine fait le bonheur des physico-chimistes qui l’utilisent pour la caractérisation des matériaux à l’aide des techniques nucléaires.

Cette machine est un accélérateur High Voltage Engineering Corporation de type Van De Graaff, dont les performances lui permettent de délivrer des faisceaux d’ions légers (H+, D+, 3He+ et 4He+) à une énergie maximum de 3 MeV.

Le laboratoire CEMHTI est un des acteurs majeurs en France dans l’ analyse par faisceaux d’ions dans des domaines scientifiques très divers, tels que la science des matériaux bien sûr mais aussi la biologie ou la géologie... Le laboratoire développe autour de l’accélérateur les techniques nucléaires d’analyse nécessaires pour répondre à la problématique posée par les équipes de recherche du laboratoire dont la thématique est très orientée vers la matériaux du nucléaire (fission ou fusion) ou par des équipes extérieures.

  • Diffusion de Rutherford (RBS) très utile pour l’analyse des films minces.
  • Réactions nucléaires en ligne (NRA) pour l’analyse des éléments légers en surface des matériaux.
  • La technique de canalisation de monocristaux pour la localisation d’impuretés dans le réseau
  • L’observation des rayons X ou gamma émis sous irradiation (PIXE ou PIGE) pour l’analyse multi-élémentaire, avec un micro-faisceau 30x50µm

Les principales applications concernent les matériaux fonctionnels ultra purs (dosages des éléments légers), l’analyses des couches minces, l’étude des échantillons géologiques ou archéologiques.

L’implantation ionique est disponible pour l’étude du comportement des éléments hélium et hydrogène dans les matériaux, pour créer de l’endommagement, …

Le remplacement de l'accélérateur Van de Graaff historique par un accélérateur électrostatique Pelletron est planifié pour 2012-2014 et comprendra également l'extension du bâtiment. Ce projet est financé par le Conseil Régional du Centre et les fonds européens FEDER dans le cadre du CPER MATEX 2007-2013.


Lignes de faisceau de l'accélérateur Van de Graaff

Batiment du Van de Graaff